AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerboutiqueConnexion

Partagez | 
 

 Liam Baldwin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liam Baldwin

avatar

Maladie mentale : Hypersexualité

Messages : 398

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 1358 rubz

MessageSujet: Liam Baldwin   Jeu 5 Mai - 8:55



Nom : Baldwin
Prénom : Liam
Age : 38 ans



Physionomie :
Sec comme une trique avec ses 72 kg pour 1m78, le moins qu’on puisse dire est que Liam a tout sauf un physique rassurant. Non pas qu’il soit laid à faire peur, au contraire certain lui trouvent même un charme particulier, mais il émane de lui une impression de fourberie et de danger plus que dérangeante. Ses yeux petits et noirs engoncés dans ses orbites ne reflètent aucune chaleur humaine, le sourire infléchissant parfois ses lèvres fines n’a rien de rassurant. Il est tout en musculature longue et fine, l’apparat des hommes violents et nerveux. Il affiche en permanence une tignasse brune assez courte qu’il plaque généralement vers l’arrière sauf quand il néglige de se coiffer, et c’est avec ce même flegme qu’il porte un bouc loin d’être toujours bien entretenu.

Vêtements :
A l'heure actuelle ? Une jolie combinaison orange.
Mais hors de la prison on ne peut pas dire qu’il se démarque par un style particulier, il est plutôt abonné au style passe partout. Après tout, ce qu’il veut c’est ne pas se faire remarquer, se fondre dans la foule et passer pour un homme lambda. Malgré ça, il essaye quand même de se mettre un peu en valeur, afin d’atteindre plus facilement ceux qu’il désigne mentalement comme ses « proies ».

Signe Distinctif :
Une grosse b... ah ? Ça ne compte pas ? pig



Psychologie :
Certains diraient de lui qu’il est psychopathe, qu’il est totalement dérangé ou qu’il lui manque une case mais la vérité est très, très loin de là. Il n’est pas un psychopathe car il fait très bien la différence entre le bien et le mal, il n’est pas fou car tous ses actes sont accomplis après mûre réflexion. Pour le définir il faut juste accepter le fait que tous le monde n’ait pas un bon fond. Qu’il existe des gens mauvais, pourris jusqu’à la moelle de leurs os. Sa personnalité actuelle est en grande partie le fruit de traumatismes subit durant son enfance, et même s’il le sait il ne fait aucun effort pour changer. Profondément égoïste, il n’hésitera pas à prendre ou à faire souffrir pour son plaisir personnel. Liam est un homme roublard, intelligent et avec une grande culture malgré les apparences. Mais le principal chez lui est cette envie dévorante, ce besoin d’amour physique qui ne le quitte presque jamais et qu’il ressent même pour des cibles aussi improbables que des enfants. Tout ce qui est jeune et pas trop vilain lui convient. On pourrait même dire qu’il pourrait se taper à peu près n’importe quoi, car comme il le dit si bien : « un trou est un trou, une bite n’a pas d’œil ! ». Violence, frustration, perversion… toutes ces choses se mêlent en lui pour en faire purement et simplement ce qu’on appelle un monstre.

Mais pas n’importe quel monstre, un croque-mitaine prenant l’apparence de quelqu’un de normal, de quelqu’un de confiance pour mieux resserrer l’étau fatal sur sa proie. Il n’hésite pas à un ou deux meurtres maquillés pour se sortir des pires mauvais pas, et le pire est que cela marche, généralement. Malgré cette foule de défauts, il semblerait qu’une partie de lui cherche quelqu’un qui pourrait le sauver, mais cette personne a à vrai dire peu de chance d’exister…

Il est aussi mesquin, revanchard et possessif à l'extrême. Il a beau aimer tourner en ridicule les gens et les choses, il en est bien autrement quand ça le concerne personnellement. Et comme il tend à respecter l'adage "la vengeance est un plat qui se mange froid", vous feriez bien de rester sur vos gardes un bon bout de temps si vous lui causez du tord. Mais malgré ces mauvais penchants, il n'en reste pas moins très sensible aux marques d'affection, de respect et d'idolâtrie. Ça pourrait même le rendre presque gentil. Presque.

Qualités :
Intelligent, débrouillard, garde relativement bien son sang froid

Défauts :
Violent, pervers, égoïste, calculateur… liste non exhaustive



Maladie Mentale :
Pour faire simple il souffre d’hypersexualité, ce qui correspond à la nymphomanie au masculin. Il ressent le besoin compulsif de sauter sur tout ce qui bouge et de bouger sous tout ce qui saute, avec ou sans consentement mutuel.

Karma :
Indéniablement mauvais

Histoire :
Encore un matin, un matin d’obscurité et de solitude…

Sans bouger, roulé en boule dans un coin de sa chambre Liam attend. Il attend les coups, il attend ces attouchements qu’un père ne devrait jamais faire à son enfant, il attend la mort. Son visage encore boursoufflé par les coups de la veille le pauvre gamin arrive à peine à ouvrir les yeux, sa vision encroutée par des restes de sang séché. Il est seul, si seul, et personne ne viendra le sauver.

Depuis sa naissance coïncidant avec la mort de sa mère sur la table d’accouchement, la vie du petit Liam Baldwin n’a été que l’enfer. Son père le haïssait, l’accusant d’avoir tué sa mère. Après une première et longue période de rejet, l’alcoolisme naissant de son paternel avait fait tourner les choses en une scène bien plus noire. Il rejetait tout sa frustration sur son fils, avec rage, hargne et douleur. Il mettait sa colère dans chacun de ses coups pour faire regretter à cette chose d’être née. En parallèle grandissait en monsieur Baldwin des envies peu catholiques envers ce petit être qu’il maltraitait quotidiennement. Des envies qu’il avait jusqu’alors refréné parce qu’il aimait sa femme, mais maintenant qu’il était seul…

Ce ne fut qu’une goutte de plus dans l’océan de désespoir de Liam. Il n’y avait pas d’espoir pour lui, personne ne semblait s’inquiéter de son état. La seule fois où il avait tenté de faire appel à quelqu’un, son instituteur de CM1, celui-ci avait profité de sa faiblesse physique et morale pour abuser de lui comme son père le faisait déjà. Il n’en fallait pas plus pour que Liam perde une totale confiance en les gens qui l’entouraient. Ils ne lui apportaient tous que la souffrance et le désespoir après tout…

Au fil du temps vint la résignation, et avec elle une relative paix de l’esprit. Il ne pouvait rien y faire, alors pourquoi se débattre ?

C’est à peu près à cette époque qu’on le retrouve prostré dans sa chambre à attendre. Ça fait des heures qu’il se trouve là sans bouger, à attendre que son père réagisse. Tout semble flou dans son esprit, il se rappelle juste de son père rentré fin saoul la veille au soir, de l’impact de ses poings meurtrissant sa chair… puis le trou noir. Doucement mais sûrement lui revint la vague impression d’avoir vu rouge, d’avoir explosé. Il s’était alors saisit d’une bouteille de whisky vide et l’avait abattue sur le crâne de son père qui s’était écroulé sur le sol. Ensuite… il avait attendu.

Mais son père ne semblait pas vouloir se réveiller.

Avec une lenteur calculée, le gamin maigre à faire peur se dressa sur ses jambes flageolantes et s’approcha de la silhouette étendue au sol dans une mare noirâtre qui n’était autre que son sang. L’adolescent alors âgé de 14 ans se figea à la vision du crâne défoncé de cet alcoolique qui répondait au doux nom de « papa ». C’était son œuvre, c’était lui… il était libre. Il n’arrivait même pas à s’en réjouir, totalement désemparé par son monde qui s’écroulait autour de lui.

Il quittait un enfer mais il ne connaissait que ça. Son monde n’était jusqu’alors constitué que de douleur, alors qu’est-ce qu’il était sensé faire maintenant ? Après un tel traitement les gens ont généralement deux façons différentes de réagir : rejeter toute forme de violence et de perversité ou reproduire le même terrible schéma. Liam faisait partie de cette seconde catégorie.

Aux vues des circonstances atténuantes pour ce crime il ne fut pas condamné, quittant simplement sa maison pour un orphelinat aussi vide d’amour que son ancienne vie. Tout lui semblait pâle et vide en comparaison, morne et sans saveur. Sans s’en rendre compte la douleur était devenue une nécessité. Sans parler de cette envie dévorante qui faisait bouillir ses entrailles quand il croisait un homme ou une femme correspondant à ses goûts plus que large…

Le nouveau Liam était né. Il passa sans difficulté aucune de victime à bourreau, bien décidé à faire payer à cette société qui l’avait totalement ignoré jusqu’alors, et à en tirer du plaisir.

S’ensuivirent quelques délits mineurs, des vols à l’étalage et d’autres choses sans réel impact… jusqu’à son premier viol. Il s’en souvenait encore, elle s’appelait Mary. Elle était blonde et rayonnante comme le soleil, et il la désirait à tel point qu’il n’avait pas pu se contenir. Malheureusement elle n’avait pas voulu céder à ses avances, il avait donc dû la prendre de force avant de l’étrangler dans un élan de panique. Malgré l’horreur de la situation, même après avoir compris qu’il était devenu un monstre la béatitude délirante qui l’avait emplie lors de l’acte ne voulait pas le quitter. Et ce ne fut que le début d’une longue série…

Meurtres, vols, viols… il accumulait les voies de faits sans se faire prendre jusqu’à sa dernière « mésaventure ». Deux enfants qu’il avait croisé à la sortie d’une école, si candides, si « chanceux ». Il les désirait et les détestait tout autant… il fallait qu’il les ait. Malheureusement pour lui, les autorités réussirent à l’avoir LUI. Une mère de famille ayant pu établir son portrait robot mit les policiers sur sa piste et il fut arrêté avant d’avoir pu mettre un terme à la vie des gamins.

Condamné pour viol sur mineur à une peine de 15 ans à purger dans une prison d’état, Liam passa les années suivantes derrière les verrous. Peu à peu il arriva à se faire sa place parmi les détenus jusqu’à devenir l’une des terreurs de la prison… puis le jour pour l’entretien des remises de peine arriva. Faisant preuve de charme et de charisme, il réussit à convaincre le comité de le laisser sortir à condition qu’il « soigne » sa dépendance sexuelle.

Soit, qu’ils le lui amènent, ce Parkinson. Voir un psy ne pouvait pas faire de mal et, après tout, c’était son pass pour la liberté…

Vos antécédents Dreamlandiens :
"Vous voulez savoir ce que j'ai fait à Dreamland ? Demandez leur, demandez leur à tous... je sais qu'ils s'en souviennent."
Et oui, on n'oublie pas facilement le passage de Liam. J'aurais pu dire quelque chose de mauvais goût comme "là ou il passe les hymens ne repoussent pas" mais je pense qu'il faut mieux se contenter d'un résumé classique. Ouvrez donc grand vos esgourdes, vous ne serez pas déçus...

Fraichement débarqué de sa prison, Liam se rendit rapidement compte de la liberté que lui offrait le monde des rêves. Plus de chaînes, plus de barreaux et personne qui ne le connaisse, une aubaine à ne pas laisser filer n'est-ce pas ? Il sauta donc sur l'occasion, et sur un donzelle du nom de Mary qu'il séduisit sans mal. Il passa une semaine dans son appartement, les séquestrant elle et son fils de 13 ans, et leur fit subir les pires sévices qu'il pouvait imaginer dans son esprit tordu. Ce fut la nuit sanglante qui mit fin à ses jeux. Le bonhomme savait sentir le danger et cette soirée en était empuantie, il se dirigea donc vers la gare pour prendre le premier train. Il fit la connaissance dans le hall d'une troupe de voyageurs terrifiés composée de Kalyss, Lys, Brooke, Lou et Jonh qui étaient en fâcheuse posture face à un père armé et sa gosse chiante à souhait. Ni une ni deux, le taulard glissa un couteau sous la gorge de la gamine, leur ouvrant une porte de sortie. A peine avaient-ils sauté dans le train qu'il égorgea l'otage et la jeta sur les voies. La réaction de ses nouveaux camarades se fit vite sentir et il manqua de peu de se faire rosser, mais sa langue étant aussi aiguisée que sa lame il ne lui fallut qu'une poignée d'heure une fois descendu du train pour semer le doute dans les esprits et faire oublier son méfait.

A l'origine du feu de camp auprès duquel s'étaient réunis les voyageurs survivants, il put apercevoir depuis leur campement la chute d'une larme sélénite sur le train qu'ils avaient quitté plus tôt. Il alla aussitôt ramasser la larme et récolter au passage le sac d'une morte, puis fit la connaissance dès son retour d'un brin de fille d'à peine 7 ans qui, allez savoir pourquoi, réussi à voir en lui un héros. Inutile de dire combien Liam s'en trouva troublé, décidant aussitôt de garder la gosse du nom d'Ella pour lui. Il n'était pas assez fou pour laisser filer la première personne qui ressentait amour et admiration pour lui. Il profita du reste de la nuit pour ridiculiser un Maxim évanoui et violer une brunette... c'était quoi son nom déjà ? Ah oui, Jade. Le retour de flamme fut aussi rapide qu'inattendu, le double de la donzelle manquant de peu de lui arracher la tête à coup de griffes lycanthropiques. Il ne fut sauvé que par l'assaut des esclavagistes et de leur fléchettes anesthésiantes. A peine réveillé à bord du vaisseau qui avait pour but de les emmener à Sextus pour les vendre qu'on le mettait déjà au travail, aux rames. Il déclencha avec d'autres voyageurs une bagarre durant laquelle il tua un homme d'équipage et le jeta à l'eau à l'abri des regards. La suite de la traversée se révéla plus calme, si ce n'est leur abordage par un vaisseau fantôme dont les marins morts-vivants les forcèrent à trouver le nom de leur rafiot. Il profita de l'occasion pour marchander avec une blonde superficielle, Shannon, troquant sa protection contre une partie de jambes en l'air. Le seul point noir de la soirée est le bref instant où il dû embrasser à pleine bouche le cadavre animée de la maitresse du capitaine défunt.

Dès le lendemain matin il se retrouvait en cage et vendu à la grande Asmodée, gardienne de la tour de la luxure. Même si les choses semblent belles sur le papier notre homme à vite déchanté. Soit on lui offrit à manger, de quoi se laver et même une belle vampire pour s'envoyer en l'air, on l'obligea ensuite lui et ses compagnons à s'adonner à des jeux peu catholiques. Si avoir des rapports avec Lys, Jonh, William ou Selene ne le dérangeait pas outre mesure, le faire avec Ella était une autre affaire et c'est avec elle qu'Asmodée le poussait vers une douceur lubrique. Il tenta de se détourner un temps en sautant sur Selene mais ce la ne fut pas suffisant. Après avoir soigné sa victime venant de tenter un suicide, il s'enchaina à une table pour résister à la tentation mais l'enfant ne comprenant pas attisait encore et encore la flamme qui brûlait en lui jusqu'à le faire craquer. Et ils le firent. Devant l'horreur de son acte il tenta de se trancher la gorge mais la gamine fut trop rapide, et avant qu'un deuxième essai soit possible les vampires fondirent sur eux pour boire leur sang, les plongeant dans l'inconscience.

Un allié inconnu leur permit de s'enfuir, jetant leurs corps inconscient dans la fosse sceptique de la tour. Sales, puants mais vivants, ils s'extirpèrent des souterrains pour rejoindre la mer, libres. Ils en profitèrent pour se laver, voler des vêtements à des baigneurs et, uniquement pour son cas, de tuer une femme qui était sur le point de les faire repérer. Ils marchèrent ensuite vers les plaines aux collines jusqu'à rencontrer foule de voyageurs : Kalyss, Myia, Yoru, Abel et Jeremiah, ce dernier qui arriva au moment même ou le groupe improvisé tentait de voler une charrette à un groupe de marchands. Leur méfait accompli ils poursuivirent leur route en bien meilleures conditions jusqu'à rejoindre le village de Telehem qui leur offrit une hospitalité relative. Liam en profita pour faire soigner ses blessures et discuter longuement avec Ella, non sans asseoir peu à peu son influence sur Jonh et la terreur qu'il provoquait chez Selene.

Ces quatre là partirent d'ailleurs au marché le matin suivant pour troquer les marchandises volées contre d'autres, et leur âne lubrique contre un magnifique cheval à 8 jambes. A peine leurs affaires rondement menées que la milice déboula, prête à les ramener par la peau des fesses à Sextus. La troupe s'enfuit donc à toute vitesse en laissant les autres voyageurs dans les problèmes jusqu'au cou, se dirigeant droit vers le fleuve dans l'intention de semer leurs poursuivants. C'est à ce moment là que l'esprit d'halloween eut la mauvaise idée de leur offrir d'étranges costumes et notre pervers eut le droit quant à lui à celui de momie, le rendant sec, maladroit, muet mais immortel. Selene cru que le moment était propice pour fuir les compagnons qu'elle n'avait à vrai dire pas choisi mais Liam n'était pas du même avis et alla jusqu'à mettre feu à l'arbre dans lequel elle avait trouvé refuge pour la forcer à revenir.

Une fois qu'ils eurent atteint le pont traversant le fleuve il réintégra son apparence originelle, et les lutins choisirent ce moment pour descendre du ciel en réclamant leur aide. Même s'il était loin d'être généreux, le taulard n'y vit que l'occasion de filer loin de leurs problèmes, il accepta donc sans tergiversations. Une fois dans les terres gelées il eut la joie de retrouver nombre de vieilles connaissances, dont les jumelles et Nancy, la gamine revêche croisé lors d'un boulot. Mais avant même d'avoir pu profiter de quoi (et de qui) que ce soit que le marchand de sable les mettait déjà tous à la porte, le forçant à réintégrer le monde carcéral qu'il fuyait pourtant comme la peste...

Méthode d'introduction :
L'hypnose, l'hypnose mon cœur. C'est bien la seule fois de ma vie ou j'aurais atteint le septième ciel grâce à un vieux barbu.




Multicompte : Oui
Age : 23 ans
Nom de l'avatar : Robert Knepper pig
Comment avez vous connu le forum :
Je suis le spermatozoïde qui à fécondé l'ovule petite... tu veux que je te fasse une démonstration ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melena Autumn

avatar

Maladie mentale : Thanatophobie

Messages : 1512

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 2173,5 rubz

MessageSujet: Re: Liam Baldwin   Jeu 5 Mai - 15:48

Hum... est-ce que je vais te valider...
Je propose qu'on fasse un vote pour savoir qui a envie de te revoir ici =p

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Martins

avatar

Maladie mentale : Troubles dissociatifs de la personnalité

Messages : 1244

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 2268 rubz

MessageSujet: Re: Liam Baldwin   Jeu 5 Mai - 19:23

Avoue que tu veux le revoir juste pour le frapper... comme nous tous.

Mais t'façon les anciens sont tous validés automatiquement cocotte, alors tu peux rien contre le retour du grand méchant loup ! Et puis... tu lui dois une nuit d'amour Nancy... pig

(Merde, Liam sort de ce corps ! =/)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exil.hypeforum.net
Le Marchand de sable

avatar

Messages : 355

MessageSujet: Re: Liam Baldwin   Ven 6 Mai - 11:39

Coucou à toi mon cher !

En tant qu'ancien, te voilà donc validée d'office ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Liam Baldwin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Liam Baldwin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hypnose : l'Exil :: Avant le grand saut :: Présentation :: Personnages validés-
Sauter vers: