AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerboutiqueConnexion

Partagez | 
 

 L'ombre de la Tour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ace Ridley

avatar

Maladie mentale : Pyromane

Messages : 492

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 688 rubz

MessageSujet: L'ombre de la Tour   Ven 8 Jan - 12:21

>>>>> Provient de ce topic


La porte s'était ouverte pour laisser passer Phtonos ; il avait dû finir par comprendre laquelle des dalles murales actionnait le mécanisme secret. Étrangement, le pyromane le craignait un peu moins. Quand bien même l'autre porte avait été ouverte par Jasmine, l'heure n'était plus à la fuite : il sentait que c'était maintenant ou jamais qu'il fallait tenir tête à l'ombre. Et puis il avait assez confiance en eux pour que cette discussion, ce temps de repos apporté par la chèvre, leur permette d'aplanir les choses une fois pour toute.

Il esquissa un sourire en coin en voyant le dieu de la discorde partir en fumée, ne laissant derrière lui qu'une flaque noirâtre semblable à du goudron ou du pétrole, l'odeur en moins. La mauvaise jumelle en avait même profité pour lui en mettre plein la face juste avant.
Cette fois-ci, il n'y aurait pas à tourner du cul pour chier droit : ils avaient été dignes de l'Envie en prenant le beurre et l'argent du beurre. Le Gardien pouvait se carrer sa jalousie dans le cul.

L'heure était aux soupirs de soulagement, aux baisers enflammés et... à la danse avec la chèvre. L'animal tournoyait mollement, sa tête penchée sur le côté et sa langue sortie flottant au vent, éparpillant des gouttes de salive dans tous les sens. Elle gardait ce même regard abruti et laissa Elie faire sans rien dire. Lorsqu'elle retrouva le plancher des vache, elle tituba légèrement avant de fixer le pyromane de son œil vide. Il haussa les épaules : pourquoi ce serait à lui d'expliquer les lubies soudaines de sa copine ? Que Jasmine se rassure : il n'était pas du genre à faire tourner les chèvres, lui. Elle pouvait donc être tranquille, ce qui n'était pas le cas des adeptes que la visite de Leviathan stressa à nouveau encore un peu.

Il y avait toujours de l'appréhension au moment de rencontrer un Gardien, y compris quand on avait réussi toutes ses épreuves sadiques à la con. Ça devait être dans leur nature de faire flipper les gens.
Le Ken laissa son boss parler, parler, siffler, parler jusqu'à ce qu'il évoque deux mots. Il ne fallut pas plus que ces deux mots pour glacer le sang de l'enflammé : « quatrième épreuve ».
Quel salaud ! Il avait pourtant promis qu'il n'y aurait que 3 épreuves ! Ace se réprima de faire part de ses pensées, il n'était de toute façon pas en position de négocier et les règles énoncées par un Gardien ne valaient que tant qu'il le souhaitait.

La douleur fut intense, irradiante et la sensation de brûlure demeurerait encore plusieurs minutes, voire plusieurs heures. Ace sentait le sang couler le long de sa nuque alors que ce monstre se gaussait de sa blague de merde.
- Super drôle, fils de pute, murmura le Ken, les dents serrées par la colère et la douleur.
Lorsqu'il remarqua que l'encre noire glissait de sa nuque jusqu'à sa main, sous sa peau, il eut un très mauvais pressentiment. Il voyait le liquide couler lentement et arriver jusqu'à la marque de la Paresse. Lorsqu'elle l'effleura, la souffrance fut indescriptible. Il ne pouvait même pas crier, même pas hurler : c'était au-delà de tout ça. Il se sentit arraché à lui-même d'un coup sec et violent, comme si une partie de son âme était violemment aspirée dans une direction précise, sûrement celle de Freedoom. A la place, quelque chose d'autre, de tout aussi insidieux et imprécis, se glissa en lui pour combler ce qu'il venait de perdre. Au final, il ignorait parfaitement s'il devait se sentir lui-même ou bien étranger à lui-même ; différent ou non.

La seule chose véritablement différente chez lui – et chez Elie – c'était la marque dont le motif avait changé pour arborer celui de la Tour de l'Envie. Brièvement, il eut une pensée pour Mel qui devrait à présent arpenter seule la voie de la Paresse. Bah, elle avait qu'à les suivre et pas les lâcher comme une sale gosse gothique, aussi... Personne l'avait empêchée de venir, à priori.

- C'est ça, on vous « fera signe ». Il agita la main d'une manière absolument stupide avant d'ajouter : on souhaite partir, boss.
Impossible de savoir s'il avait été écouté ou non car Léviathan ne répondit pas, ne lui adressant même pas un regard, si ce n'est un sourire sadique qui voulait tout et rien dire à la fois.

- Bordel, quel plaie ! J'ai vraiment cru qu'il allait nous enculer avec sa quatrième épreuve...
- Ben d'un autre côté, il en avait parfaitement le droit. Mais 'faut voir le côté positif : maintenant, vous êtes libres ! Feufolé remarqua que le pyromane fixait sa marque avec un regard sceptique, il se corrigea alors. Ouais, enfin vous êtes libres de partir, c'est déjà ça. Et puis surtout : vous êtes encore en vie.

C'était au moins à peu près vrai. Ace estimait qu'il avait bouffé assez de Tours pour toute une vie et espérait vraiment qu'une fois qu'ils aient retrouvé Jade, ils pourraient passer enfin un peu de temps tranquille... autre part.... sans Gardien pour les faire chier. Quitte à se réveiller et partir un coup à Honolulu, tiens. Juste comme ça pour le fun. Il serait même sympa en invitant Mel à condition qu'elle bousille pas l'humeur générale.

Feufolé brisa le fil des pensées du pyromane en reprenant la parole :
- Du coup, on fait quoi ? On va découvrir nos chambres d'adeptes ? On va dire coucou à Niko' si on le trouve ? Et si il vit encore ? Et si il peut parler malgré le trou qu'il a à la place du bide et des poumons ?
- Non, j'imagine qu'on va partir tout de suite. C'est ça ? demanda-t-il à l'adresse de la mauvaise jumelle.

Avec l'obscurité ambiante, il était difficile de savoir quelle heure il était vraiment et leur course poursuite avait définitivement brouillé la perception du temps d'Ace. Ils avaient commencé l'épreuve peu après midi et leurs conversations avaient duré pas mal de temps avant même que Léviathan ne vienne foutre la merde. Et même après ça, tout ne s'était pas fait en dix minutes.

- N'empêche c'est vrai que si je m'écoutais, j'irais juste pioncer. La journée a été assez pète-couilles comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Martins

avatar

Maladie mentale : Troubles dissociatifs de la personnalité

Messages : 1244

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 2268 rubz

MessageSujet: Re: L'ombre de la Tour   Lun 18 Jan - 19:46

A peine avait-elle fini de valser avec Jasmine qu'elle devait faire face à Léviathan. Comme d'habitude il avait amené envie, jalousie et sadisme dans ses bagages. Elie le laissa parler dans le vide jusqu'à ce que les mots « quatrième épreuve » soient prononcés, faisant bouillir littéralement ses entrailles. Il se fichait d'eux ! Il avait dit trois, mais non, fallait toujours que ces enfoirés en rajoute une tartine juste pour leur briser les noix ! La mauvaise jumelle s'apprêtait à abreuver le gardien de jurons lorsque le serviteur arachnéen fit son entrée. Son attitude fut la seule chose qui convainquit El' de ne pas exploser comme une barre de TNT. La poigne molle sur ses bras, le regard échangé surtout, ça et une multitude de signes à peine perceptible qui ne signifiaient qu'une chose : lâchez prise. Et il n'avait pas tort. Qu'elle beugle sur le lézard ou pas, elle n'échapperait pas à la suite. C'était rageant mais autant économiser sa salive.

Passant après son petit ami, l'adolescente ne put s'empêcher de grogner quand l'ongle de Lévi' vint triturer sa chair. Elle ne comprit ce qu'il faisait que lorsque l'écaille sorti de sa peau mais le pire restait à venir. Le liquide qui s'insinuait sous son derme la brûlait comme de l'acide. C'était tellement douloureux que si elle n'avait pas été maintenue, elle aurait probablement tenté de se gratter jusqu'au sang pour sortir cette horreur. Le passage dans sa gorge jusque sa langue fut de loin le pire. Elie avait l'impression de sentir sa trachée fondre, jusqu'à la suffocation complète. Et alors qu'elle pensait que la douleur la rendrait complètement folle, elle se dissipa soudainement. Elle ne se sentait pas différente et pourtant, c'était comme si sa nature même avec subtilement changé. Sûrement son imagination.

La psychotique tâta sa langue en fusillant Leviathan du regard alors qu'il s'éloignait après leur avoir tiré sa révérence. C'était qu'il était fier de lui, ce con ! A ses côtés, Ace était dans le même état de colère sourde qu'elle. Elle avait tout autant envie de mettre les voiles mais son corps était si épuisé qu'elle ne disait pas non pour passer par la case sieste au préalable. Et vu les valises sous les yeux du Ken, le sentiment était réciproque.

- Écoute-toi. J'suis lynchée, la nuit dernière était merdique et cette journée m'a tué. J'ai au moins besoin d'une sieste pour être en état de supporter l'autre moi.

Comprenant le message, le serviteur de Lévi' les entraîna dans les dédales du temple jusqu'à une partie située au-dessus de la surface qui avait tout l'air d'un lieu de vie aménagé. Bien sûr c'était couleur locale, ce ne serait jamais le Hilton mais il y avait de quoi manger, dormir et même un baquet pour se laver. Largement suffisant pour les plans du couple. Remerciant leur guide d'un vague signe de la main, Elie pénétra dans la première chambre venue, constata qu'on y avait déposé leurs affaires, se deshabilla et se laissa tomber sur le lit. Elle ressentait toujours la pression de l'aura du gardien mais ce n'était pas ça qui l'empêcherait de dormir. En moins de 5 minutes elle piquait déjà du nez, s'offrant un reposant sommeil sans rêves...

… pendant 1 heure et des poussières. Un sentiment de danger imminent la tira de son sommeil avec la force d'un seau d'eau glacée. Elie se redressa, prise d'une sale migraine, alors qu'elle essayait de comprendre ce qui se passait. Elle n'eut qu'une dizaine de secondes pour remettre les choses à l'endroit et comprendre que Jade serait bientôt dans le pétrin. Ah ouais, tout de suite tout s'expliquait. Cette greluche était allée traverser la jungle en pleine nuit, en voilà une idée qu'elle est bonne !

- Mais quelle blonde celle-là... grommela-t-elle entre ses dents.

Forcément vu l'urgence, pas le temps de s'habiller. Elle ferma les yeux, se concentra alors que son corps commençait à se changer en lycanthrope et... lorsqu'ils se rouvrirent, il s'agissait de ceux de Jade. Ses yeux papillonnèrent, encore légèrement paniqués, alors qu'elle découvrait l'environnement où elle se trouvait. Une chambre assez dépouillée, des affaires en vrac dans un coin, Ace en caleçon à côté d'elle... que... quoi ?!

La bonne jumelle s'extirpa précipitamment du lit, le rouge aux joues. Bon, visiblement Elie et son copain étaient en pleine sieste, mais où ? Elle avait peur de le comprendre mais l'aura malfaisante qui lui faisait presque ployer l'échine ne pouvait signifier qu'une chose : elle se trouvait dans la tour de l'envie. L'adolescente se mit à appuyer furieusement sur la pierre de sa bague mais rien ne se passa, comme si l'objet était en panne.

- Merde, merde, merde, merde... geignit-elle à mi-voix, les larmes aux yeux.

Si elle se faisait découvrir, elle serait dans de beaux draps. A dire vrai elle était si terrifiée qu'elle n'avait qu'une envie : disparaître. Et elle disparut. Interdite, Jay se tâta du bout des doigts et constata que son corps était toujours tangible. Niveau visibilité par contre, elle n'avait rien à envier à l'homme invisible. Une variante de son pouvoir d'inconsistance ? Peu importe la raison, elle se sentait plus à l'aise, tout d'un coup. Tout ce qu'elle avait à faire, c'était rester assise dans un coin en attendant de regagner sa place. Ne rien dire, ne pas bouger... et tout irait bien.

En théorie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exil.hypeforum.net
Ace Ridley

avatar

Maladie mentale : Pyromane

Messages : 492

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 688 rubz

MessageSujet: Re: L'ombre de la Tour   Mar 26 Jan - 15:36

Le cliquetis continu des pattes d'insecte du serviteur sur le sol du temple produisait une mélodie au tempo irritant mais néanmoins fascinant : impossible de ne pas l'entendre, de ne pas l'écouter. Ce tempo ordonné mais trop chargé donnait l'impression désagréable d'être pressé par une sorte d'horloge ou de montre déréglée ; il n'en était rien, pourtant. Le temps semblait plus que jamais s'être arrêté depuis que les épreuves avaient pris fin. Le vieil esclave n'exprimait pas la moindre émotion et continuait de guider les nouveaux adeptes dans les méandres de la tour avec un flegme proche du stoïcisme.

Les quartiers des adeptes se trouvait dans les étages supérieurs de la Tour, au final assez proches de l'entrée pour permettre aux paladins de l'Envie de défendre les lieux en cas d'attaque mais assez éloigné pour garantir une certaine tranquillité en cas de besoin. L'arachnoïde actionna une torche en la tirant comme un levier ; un pan du mur s'ouvrit pour révéler l'entrée cachée.

A l'intérieur, plusieurs quartiers semblaient plus ou moins aménagés, témoignant de leur statut : inoccupé, occupé depuis peu ou depuis quelques temps déjà. Une seule constante se retrouvait indépendamment du statut des chambres : le vide. Personne ne semblait présent, personne ne vint à leur rencontre ni même ne leur lança le regard froid d'un ancien accueillant un nouveau rival, pas âme qui vive dans ces chambres parfois très bien décorées et remplies de richesses probablement dérobées à la population locale.

L'esclave leur désigna d'un geste lent mais précis leur deux chambres dans lesquelles les attendaient leurs affaires au complet. Il semblait y avoir au moins une dizaine de chambres dans ce dortoir et sans doute y en avait-il d'autres disséminés aux quatre coins du temple. L'aura qui se dégageait de ce lieu était très différente de la chambre de Jasmine où régnait un sentiment de calme et de luxe. Ici, c'était une froideur humide mêlée au sentiment qu'on ressentait à proximité de Léviathan qui dominait. Plus précisément, cette vague d'Envie émanait d'une chambre à l'écart des autres dont l'entrée était barricadée à l'aide de planches de bois, un tissu en lambeau cloué dessus et arborant un symbole facilement assimilable à un sens interdit ou une interdiction.

- Si je peux me permettre un conseil sincère, ne vous approchez pas de cette chambre. Jamais. Vous pourriez le regretter amèrement. Je sais de quoi je parle.
Sans rien ajouter d'autre, le serviteur quitta la chambre et la porte secrète se referma derrière lui avec un bruit rocailleux.
- Pff.. Trop crevé pour aller fouiner, t'façon.

Même se déshabiller fut difficile pour le Ken. Il ne prit même pas la peine de réunir ses affaires dans un coin et préféra se laisser tomber sur le lit, s'endormant peu de temps après.
Il se réveilla quelques temps après, toujours fatigué, pas vraiment en possession de son esprit resté brumeux. En se tournant pour passer son bras sur Elie, il ne rencontra que du vide. Il entre-ouvrit un œil dans l'espoir de comprendre où était passée sa petite amie : il ne vit personne.

Se redressant à moitié, il balaya la chambre des yeux mais ne trouva qu'un pli étrange au pied du matelas, comme si quelque chose y avait laissé son emprunte. Peut-être Elie s'était-elle posée ici quelques temps avant de se lever ? Combien de temps ?
Les draps froids à côté de lui indiquaient que la mauvaise jumelle s'était levée depuis quelques temps déjà. Il voulut avancer sa main pour effleurer le pli, peut-être s'était-elle assise avant de finalement se lever...

Sa main rencontra quelque chose de chaud, effectivement, mais ce n'était pas prévu. Palpant des doigts la surface inconnue, un cri étouffé accompagné d'un sursaut se manifesta. Le visage du pyromane passa d'intrigué à agacé. Une personne invisible et farouche à la place où devrait se trouver sa petite amie ? Il n'y avait qu'un seul voyageur qui répondait à ces critères spécifiques.
- est Elie, Jade ?

Savoir ce que la bonne jumelle faisait au pied de son lit ne l'intéressait pas. Elle ne l'avait jamais intéressé outre mesure si ce n'est de par son lien avec Elie. Par contre, sa présence signifiait que la mauvaise jumelle était là où était initialement Jade, pour une raison inconnue. Il répéta sa question sur un ton beaucoup plus froid et irascible : OÙ est ELIE.
- Qu'est-ce qui se passe, demanda Feufolé qui revint en passant à travers un mur. J'étais parti voir la chambre interdite, je crevais de curiosité, moi. Vous avez pas idée à quel point c'est chiant de rester à vous regarder pioncer sans pouvoir le faire moi-même. Du coup, 'faut bien que je trouve quelque chose à faire pour m'occuper. Et vu qu'on est dans la tour, je me suis dit qu'il y avait pas beaucoup de risques pour qu'on se fasse attaquer ou quoi alors.. où est Elie ?
- C'est exactement ce que je demandais à Jade. Et concernant la chambre, tu n'aurais pas dû faire ça... J'ai comme le pressentiment que ça va nous retomber dessus.

L'absence d'Elie ne pouvait signifier qu'une chose : Jade avait fait appel à elle pour régler un problème qu'elle n'était pas en mesure de régler elle-même. Ace commençait déjà à s'habiller frénétiquement avec l'idée de retrouver sa petite amie pour lui prêter main forte. Il espérait seulement que le danger soit n'importe quoi d'autre que le Gardien car dans ce cas-là, les choses allaient rapidement se corser pour Jade : elle serait forcée de passer les épreuves ou bien finirait comme Nikodim. Dans un cas comme dans l'autre, Ace ne pouvait accepter cela, aussi bien pour Elie que pour sa propre santé mentale. Après avoir gagné par deux fois le titre d'adepte, il ne souhaitait ce sort à personne, sauf peut-être son pire ennemi. Et encore.

Une fois préparé, il emporta avec lui quelques objets utiles dont son revolver. Il jeta un regard dans la direction de Jade.
- Je vais aller la retrouver. Toi, tu restes là et tu te planques : personne ne doit te trouver, compris ?
Il fit quelques pas en direction de la porte cachée et se retourna, hésitant.
- Enfin si... Techniquement, tu peux faire confiance à la chèvre. Mais personne d'autre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Martins

avatar

Maladie mentale : Troubles dissociatifs de la personnalité

Messages : 1244

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 2268 rubz

MessageSujet: Re: L'ombre de la Tour   Ven 5 Fév - 16:02

Le temps s'étirait en longueur, sans aucune autre occupation qu'observer les lézardes dans le murs et Ace qui dormait. Jade tentait d'ailleurs d'éviter la seconde occupation qui la mettait extrêmement mal-à-l'aise. Plus encore que de se trouver dans la tour d'un être sadique et surpuissant qui la voyait comme un objet de collection, c'était dire... Elle en aurait presque regretté l'absence de Feufolé. Lui, au moins, lui aurait fait la conversation pour détendre l'atmosphère. Parler de golf pendant des heures n'était pas si mal, objectivement parlant.

De temps en temps, elle tentait de contacter Elie. La mauvaise jumelle se contentait de râler à propos de mec débile, de blessures, de -je cite- « cette conne de Melena », de chaussures, de moustiques et des prises de décision inconséquentes de Jade elle-même. La psychotique était à deux doigts d'abandonner les efforts de conversation quand quelque chose d'oblong s'enfonça dans sa fesse. S'ensuivit une palpation qui lui tira un cri qu'elle étouffa du mieux qu'elle put derrière ses mains tout en mettant de la distance entre l'agresseur sexuel et elle.

Ace -l'agresseur en question- ne tarda pas à comprendre ce qui se passait malgré des difficultés évidentes à se tirer du sommeil. Chaque question qu'il posait arrachait un sursaut à la bonne jumelle qui finit par se ratatiner contre le mur en position foetale. Seule son invisibilité la préservait du ridicule de la situation. Elle avait conscience de se comporter comme une gamine à qui on passait un savon mais elle ne pouvait pas réagir autrement. Si jamais il arrivait quelque chose à Elie, elle aurait mis sa main à couper que le pyromane n'hésiterait pas à lui faire subir un retour de flammes conséquents. Ses mots semblaient bloqués dans sa gorge et ce n'est que lorsque le jeune homme fut presque entièrement habillé qu'elle retrouva l'usage de sa langue.

- Elle est quelque part, dans la jungle entre ici et Tehinasthèque. Ça nous a interverti comme lorsque vous étiez à Enojo.

Autant parler à un mur. Que le lieu soit si vague qu'il en était introuvable ou non, Ace avait l'air bien décidé à retourner toute la végétation locale jusqu'à remettre la main sur sa petite amie et pourtant... ce ne serait qu'efforts inutiles. Elle se leva précipitamment pour le rejoindre sur le pas de la porte, son cerveau faisant complètement abstraction de cette histoire de chèvre. Sa main invisible se posa sur l'avant-bras du Ken pour l'empêcher de quitter la pièce.

- Attends ! S'écria-t-elle avant de reprendre un ton en-dessous, non sans jeter un coup d'oeil dans le couloir pour s'assurer que personne ne les espionnait. Ça ne sert à rien... le temps que tu arrives là-bas, nos places se seront de nouveau interchangées. Le mieux que tu as à faire c'est attendre ici... elle ne devrait pas tarder à revenir.

A vrai dire elle n'en savait rien mais elle s'abstint de le signaler. Sa déclaration avait assez frustré le pyromane comme ça pour qu'elle s'amuse de surcroît à le mettre en rogne à cause de l'incertitude de leurs pouvoirs. Elle le regarda s'adosser au mur et soupira, dansant d'un pied sur l'autre d'inconfort.

- Quand on aura réintégré nos positions respectives et que je m'approcherai de Miquitzli, des amis à moi vont venir nous chercher. Ensuite... on partira loin d'ici. Techyo. Ça... ça te va ?

Elle n'eut pas le temps d'entendre la réponse car elle disparut aussitôt, remplacée par une Elie fulminante. Elle était en piteux état à vrai dire, vêtue seulement de ses sous-vêtements crasseux et d'une paire de baskets, couverte de piqûres de moustique, de boue et... de profondes morsures. La mauvaise jumelle s’immobilisa le pied en l'air comme si elle s'interrompait en pleine marche et regarda autour d'elle, autant agacée que soulagée.

- Ah bah c'est pas trop tôt ! Je commençais à en avoir ras-le-cul de marcher dans cette putain de jungle...Elle s'interrompit en remarquant la position et l'expression de son petit ami. Après un hochement de tête entendu, elle reprit : T'as vu Jade, c'est ça ? Elle s'était encore mise dans la merde comme une idiote. Traverser la jungle de nuit... idée lumineuse ! Et bien sûr aucun des attardés qu'elle se traînait n'était capable de s'opposer à elle. Même cette traîtresse de Melena, tiens!

L'adolescente jeta dans un coin le jean et le t-shirt qu'elle tenait, s'assit au bord du matelas et entreprit de nettoyer grossièrement les blessures à l'aide d'un pichet d'eau et un torchon qui traînaient par là. Ce n'était pas joli-joli mais elle avait connu pire. La seule chose qu'elle regrettait à vrai dire était de ne pas pouvoir utiliser le dentier régénérant. La notice était formelle, il fallait une semaine d'intervalle entre chaque utilisation et elle n'était pas assez masochiste pour voir ce que représentait une infraction à cette règle. Vu les douleurs que provoquaient l'utilisation classique, une déraisonnée conduirait probablement à la mort pure et simple.

Quant elle eut fini, elle se laissa tomber sur le dos et se mit à fixer le plafond. Elle aurait bien dormi mais à ce qu'elle avait compris des âneries que lui avait débité Jade pendant sa marche, un « taxi » viendrait bientôt les chercher. Et pour aller où ? Dans la ville des savants fou, youhou ! Quelle plaie oui ! Un unique tour dans leur labyrinthe de taré lui avait suffit pour tout une vie. Mais il fallait avouer que n'importe quel endroit semblait préférable à cette tour que la simple présence de Leviathan rendait presque inhabitable. Tournant la tête vers Ace, elle tenta de lui présenter les membres de leur futur groupe, du peu qu'elle ait pu juger d'eux.

- Et tu veux savoir de quoi est composée cette clique de débiles ? Un roux déguisé en pirate, une grande gueule avec un petit cerveau, une folle à lier et la lâcheuse de service. Jade sait choisir ses amis, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exil.hypeforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ombre de la Tour   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ombre de la Tour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hypnose : l'Exil :: Continent Chimérique :: Miquitzli-
Sauter vers: