AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerboutiqueConnexion

Partagez | 
 

 William Ward, cauchemar éveillé ou triste réalité?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
William Ward

avatar

Maladie mentale : Choc post-traumatique

Messages : 27

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse:

MessageSujet: William Ward, cauchemar éveillé ou triste réalité?   Lun 14 Déc - 20:57


Nom : Ward
Prénom : William
Age : 45

Physionomie : William est relativement grand, avec de longues jambes puissantes et musclées. Il s'efforce constamment de se dresser de toute sa stature comme s'il résistait à une force invisible qui chercherait à le comprimer ou à l'écraser. Une puissante ossature, des muscles volumineux, des mains géantes, des pieds extraordinairement pointés vers l'extérieur. Il se déplace et se meut avec lenteur, une lenteur presque étudiée qui exaspérerait les gens pressés ou nerveux. Il a une voix grave. La cage thoracique est bien développée. Il mesure un mètre 87 et pèse dans les 79 kilogrammes. Il a toujours la coupe réglementaire de l’armée et ses cheveux blonds sont soigneusement rasés. Des yeux couleur bleu perçants, un menton proéminent, une mâchoire carrée et un visage anguleux complètent le tableau.

Vêtements : Cet homme des plus sympathiques est fier de ses descendances texane et il l'affiche avec la plus grande classe. Stetson blanc, chemise en tissus de couleur foncé, blue jeans et bottes de cowboy. Tout y est pour parfaire le stéréotype du cowboy directement venu du Texas!

Signe Distinctif : Sourire éblouissant, blessure à la jambe gauche (fragment de mortier) donc amalgame de tissus cicatriciels...

Psychologie : Le souci obsessionnel de sécurité et la peur du lendemain expliquent bien des traits de caractère de William. Ce n'est jamais l'homme du changement ou des idées nouvelles. Il s'accroche à ses habitudes ancrées, à ses idées arrêtées une fois pour toutes, à l'échelle des valeurs que lui a inculquée son éducation. D'où sa tendance à se montrer exigeant, voire agressif lorsque quelqu'un conteste ou remet en question son comportement. Il est véritablement une bête de travail. Rien ne peut l’éloigner de son lieu de travail très longtemps. William est un mélange d’action, de détermination et de contemplation. Le travail ne lui fait pas peur et il méprise ceux qui ne pensent pas comme lui. Levé aux aurores, William est éternellement le premier arrivé et le dernier parti. Depuis son "incident", il a des absences et des épisodes d'intenses cauchemars qui l'empêche de dormir plus que 20 minutes par plages de deux heures...

Qualités : Loyal, sens de l'observation, à l'écoute, poli, drôle
Défauts : Sensible, direct, borné, hyperactif, revanchard

Maladie Mentale : Syndrome post-traumatique
Karma : Bon
Histoire :
William Ward naquit le 18 avril 1970 dans la ville de Chapman au Texas. Ses parents avaient un ranch qui appartenait aux Ward depuis la création de la ville. Très jeune, William apprit le dur métier de cowboy. Il monta à cheval à six ans et aida à nettoyer les boxes à 8 ans. Sa mère accoucha de Brian quand William fêta ses 10 ans. Mais sa véritable passion lui fut révélée quand il approcha de son douzième anniversaire. Un jour un homme à tout faire vint remplacer la clôture de la terre et toute la journée William le suivit comme un petit chien de poche. Il avait toujours aimé le travail manuel, mais construire la clôture lui avait ouvert de nouveaux horizons. Maintenant, les employés du ranch avaient l’habitude de voir le jeune Ward se promener avec des outils et bricoler sans arrêt. À l’école, il était parmi les meilleurs pour les mathématiques et les sciences. Pour ses 14 ans, son père vint le trouver près des bâtiments centraux du ranch avec une boîte en bois. Curieux, William s’en approcha et son père l’ouvrit. À l’intérieur se trouvèrent deux colts SAA de couleur argentée ciselée et ornée d’une poignés en bois. Le tout agrémenté d’un joli ceinturon de cuir dépourvu de deux holster. Il lui expliqua que les colts étaient aussi vieux que le titre de propriété du ranch. Ces armes se transmettaient de génération en génération et à sa mort il allait en hériter. Il tendit un pistolet à son fils et lui montra le fonctionnement. Ensuite vint le tir. Comme vous en doutez, les premiers tirs étaient assez imprécis, mais son père lui enseigna tous les trucs qu’il connaissait. Comment dégainer, tirer avec dextérité, tirer avec les deux pistolets et bien sûr la vitesse. Maintenant chaque semaine, après la messe, père et fils se retrouvait au champ de tir improvisé près de la maison et se pratiquait au tir. Alors vint l’université et William choisit le programme d’ingénieur. Il décida de sélectionner l’Université du Texas dans la ville de Tyler. Il fit ce que tous les étudiants font à l’Université. Il fit un peu la fête, dragua les filles et fit partie de l’équipe de football comme joueur de ligne défensif. Mais ses notes étaient plus que suffisantes et il finit son parcours universitaire avec la note très bien.

À la fin de sa graduation, fin 1989, un recruteur de l’armée vint le féliciter et lui parla United States Army Corps of Engineers (qui est en fait le plus grand regroupement d’ingénieurs dans le monde). C’est un regroupement de civils et de militaires (38 000 personnes) dont la mission du Corps est de fournir des services d'ingénierie publics essentiel en temps de paix et pour renforcer la sécurité de la nation en temps de guerre. William choisit de rejoindre ce groupe en tant que militaire, car il aimait bien l’action. Comme vous le savez, un ingénieur de combat est un militaire spécialiste des techniques de génie militaire et de leur mise en œuvre dans des conditions de combat. Le génie militaire peut donc accomplir une grande variété de tâches dont des fortifications, constructions ou réparations de routes, de ponts, de voies de chemin de fer ou toute infrastructure de transport, pose ou destruction de champs de mines, etc. De manière plus générale, il doit permettre ou faciliter le mouvement ou le soutien aux forces amies et gêner le mouvement des forces ennemies. En plein dans ses cordes à part la portion des explosifs. Donc, il fut incorporé dans la XXe Brigade D’ingénieurs de Combat et il commença son entraînement. Son incorporation se passa plutôt bien. Il fut transféré à Fort Hood au Texas.

Comme chacun le sait le Texas est sillonné, plus souvent qu’à son tour, de tornades de toutes catégories. Comme de raison, les dix dernières années furent essentiellement d’aider les communautés éprouvées en dégageant les détritus, construire des abris temporaires et installer des groupes électrogènes. En restant dans son état d’origine, il resta en contact étroit avec sa famille. La seule expérience de combat qu’il connut fut l’opération Tempête du désert en 1991. Et expérience de combat il faut comprendre la construction de base temporaire pour les unités de combats et à l’occasion désamorcée une bombe artisanale. Pas très glorieux comme expérience de combat. Mais comme on dit toute expérience est bonne à prendre. En 1999 son père mourut des suites d’un cancer de la gorge. Après la mise en terre de la dépouille, la famille se réunit au Ranch pour lecture du testament. Comme il lui avait dit, son père légua à William les armes ancestrales un le tiers du Ranch. Mais comme sa vie était maintenant dans l’armée, il vendit sa part à sa mère et son frère Brian. Il retourna alors rejoindre sa brigade. Le 11 septembre 2001, sa brigade fut de nouveau sollicitée pour une tragédie. Des avions avaient percuté les World Trade Center. Il travailla d’arrache-pied pour dégager des décombres, mais les chances de trouver des survivants étaient des plus minces. Pour confirmer les pronostics, William et son équipe ne purent dégager que des corps ou des membres.

Comme tous les Américains, William voulait trouver les responsables de cette tragédie et leur rendre la monnaie de leur pièce. Les autorités trouvèrent le responsable, Al Quaida. Alors, le président déclara la guerre au terrorisme. En 2003, sa bridage fut déployé en Irak et la vie de William fut une série de longues périodes de travail et d’inaction à de brèves altercations avec les forces irakiennes. Sa section était appelée au front pour désamorcer des engins explosifs, réparer des routes, construire des bâtiments, fortifier des lieux stratégiques. À chaque fois qu’il finissait son service en Irak, il rempilait pour un autre tour. Car William avait pris ses habitudes et il avait peur de revenir à la vie civile. Il devait aussi à l’occasion se défendre lors des opérations de sa section. Il tua huit ennemis et il trouva que c’était dur. Il revoit encore ses victimes des fois dans ses rêves. Il resta en service juste au 18 janvier 2011. Alors qu’il travaillait à fortifier un avant-poste, des tirs de mortiers tombèrent sur sa position. Il essaya de trouver un abri, mais une douleur sourde se fit sentir au niveau de sa jambe droite. Sa jambe le trahit et il tomba dans le sable. La douleur fut si intense qu’il perdit connaissance. Il ne vit que certains moments de son évacuation. Un visage d’un infirmier de combat qui lui disait de rester avec lui, les mouvements saccadés du Humvee qui le ramenait vers l’hôpital de campagne. La morphine lui fit perdre la carte et il se réveilla deux jours plus tard. Il descendit sa main vers sa jambe blessée, la peur au ventre de ne rien sentir, mais sa jambe était toujours là. Les médecins avaient réussi à presque enlever tous les shrapnels de sa jambe. Mais il restait un morceau qu’ils n’avaient pas pu enlever, car le shrapnel était logé trop profondément et trop près de l’artère fémorale. William fut rapatrié au pays dans un hôpital militaire du Texas. Une dure rémission de plusieurs mois commença pour William et ce dernier en fut très éprouvé. Il devait réapprendre à marcher et faire du jogging léger. Mais il ne pourrait jamais courir comme avant. William allait boiter légèrement toute sa vie. Aussi il allait avoir aussi des douleurs dans sa jambe quand l’humidité était trop forte.

L'ancien militaire fut déclarer invalidé de par sa blessure et  d'un violent choc post-traumatique. La mort imminente, la peur que William avait vécu lors de ce bombardement jumeler aux atroces images de la guerre avait insufflé à son esprit avait laisser son âme détruite dans sa carcasse abimé. Des visons l’assaillaient, des cauchemars éveiller,des absences au milieu des foules. Des explosions de feux d'artifices, synonymes de joies pour tous, était une torture pour le pauvre homme qui courait se réfugier sous une structure solide. Voulant changer d'air, fuir pathétiquement les douloureux souvenirs, le vétéran démangea sur la cote ouest.  San Francisco pour être exact.

Mais comment fuir des images qui s'étaient implanter dans son subconscient et qui profitait des moindres faiblesses de l'homme pour l’assaillir? William essaya de continuer de vivre. Il trouva un emploi pour former des ingénieurs en bâtiments dans une école spécialisé et il combattait ses maux par la bouteille. L'homme décida de se reprendre en main et demander de l'aide quand il chuta dans un coma elliptique. Selon les médecins, William avait presque autant d'alcool que de sang dans les veines. Donc fuyant de nouveau la triste réalité de ses cauchemars éveiller, le cowboy de l'ouest consulta une psychologue pour essayer d'empêcher son comportement auto-destructeur et de retrouver un semblant de paix...



Méthode d'introduction :
La doctoresse Thores propose à William des séances d'hypnose pour guérir sa pathologie.



Multicompte : Non
Age : 38
Nom de l'avatar : Aaron Eckhart
Comment avez vous connu le forum : Coup de chance ou appel du destin?


Dernière édition par William Ward le Mar 15 Déc - 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Martins

avatar

Maladie mentale : Troubles dissociatifs de la personnalité

Messages : 1244

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 2268 rubz

MessageSujet: Re: William Ward, cauchemar éveillé ou triste réalité?   Lun 14 Déc - 21:22

Tout d'abord bienvenue parmi nous !  cheers

Ensuite... Tu es validé ! Tu rejoins la sage équipe des patients et écope à ton passage à Dreamland du pouvoir suivant :

Bob l'éponge :
Peut-être par empathie, peut-être par compassion, on ne saura jamais vraiment pourquoi mais tu peux désormais absorber le "trauma" de quelqu'un par le toucher, deux fois par jour/topic avec un cooldown de 5 messages RP. La personne est alors dépossédée de son souvenir le plus éprouvant que tu sembles t'approprier comme si tu l'avais vécu à sa place. Tu calmeras donc ainsi les gens à ton désavantage, pour une durée d'un message RP (ne marche que sur une personne à la fois), après quoi la cible récupérera son souvenir et les angoisses associées.

Lorsque l'hypnose aura fait son office, tu te retrouveras propulsé (avec comme seule possession tes vêtements) à Dreamland dans la ville d'arrivée de tous les voyageurs, Elipse... Sauf qu'en réalité, tu n'y pénétreras jamais vraiment, le maire étant en plein test de sa nouvelle acquisition techyoïte j'ai nomme "le dôme anti-voyageur". Ton âme, après avoir glissé sur le dôme comme une savonnette, se retrouve projetée à quelques centaines de kilomètres au sud-ouest dans une quartier pavillonnaire aux couleurs criardes... et plus précisément à travers une fenêtre d'une des maisons, devant un trio en plein petit déjeuner.

J'en profite aussi pour t'informer que tu arrives en plein milieu de notre calendrier de l'avent. Je te laisse te renseigner sur le sujet dans le topic concerné, tu seras peut-être intéressé... Wink


Dernière édition par Jade Martins le Dim 27 Déc - 22:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exil.hypeforum.net
Melena Autumn

avatar

Maladie mentale : Thanatophobie

Messages : 1512

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 2173,5 rubz

MessageSujet: Re: William Ward, cauchemar éveillé ou triste réalité?   Lun 14 Déc - 21:50

Bienvenu du côté des malades mentaux mon cher ! La bonne nouvelle, c'est que tu ne vas pas à Elipse. La mauvaise, c'est que tu tombes sur Dakota :3
Lalalaaaa /me s'en va en courant

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Martins

avatar

Maladie mentale : Troubles dissociatifs de la personnalité

Messages : 1244

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 2268 rubz

MessageSujet: Re: William Ward, cauchemar éveillé ou triste réalité?   Lun 14 Déc - 21:56

Dakota est une charmante enfant. Va faire ta langue de vipère ailleurs ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exil.hypeforum.net
Melena Autumn

avatar

Maladie mentale : Thanatophobie

Messages : 1512

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 2173,5 rubz

MessageSujet: Re: William Ward, cauchemar éveillé ou triste réalité?   Lun 14 Déc - 22:14

=D
...

Je me permets plutôt de compléter les informations de Jade en t'invitant à générer ta feuille de personnage dans ton profil. Tu pourras ainsi remplir les informations te concernant.

Avant de commencer le RP, la dernière étape sera également de créer ton topic bourse et sac à dos. Il est fondamental de le tenir à jour avec toutes tes acquisitions de biens et d'argent, c'est également là que tu demanderas/recevras tes pouvoirs futurs. Pour le reste, tu es libres d'y ajouter ce que tu veux : tes xps, tes RP, ta collection de timbres, ...

Amuse-toi bien Wink

EDIT de Jade : Fichtre, j'avais complètement oublié ce paragraphe à force de faire du patchwork. Ton smiley mérite quand même une baffe. Evil or Very Mad

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Brooks

avatar

Maladie mentale : Trouble dissociatif de la personnalité

Messages : 701

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 2121 rubz

MessageSujet: Re: William Ward, cauchemar éveillé ou triste réalité?   Lun 14 Déc - 22:23

Bienvenuuuue
Je suis ravie que tu fasses partie de notre duoooo
Et on devient un trio ouaaiiis \o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exil.hypeforum.net/t97-james-brooks
Anastasia Waitten

avatar

Maladie mentale : Dépendance affective

Messages : 645

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 133 rubz

MessageSujet: Re: William Ward, cauchemar éveillé ou triste réalité?   Mar 15 Déc - 8:17

Maintenant qu'elle savait que le nouveau voyageur ne viendrait pas jouer les intrus dans leur duo, Anastasia se sentait prête à souhaiter la bienvenue.
Encore aurait-il fallu s'approcher de la personne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoake Akiyo

avatar

Maladie mentale : Hématophobie compulsive

Messages : 545

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Re: William Ward, cauchemar éveillé ou triste réalité?   Mar 15 Déc - 12:50

Bienvenue William et peut être à bientôt sur le RP Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exil.hypeforum.net/t454-yoake-akiyo
William Ward

avatar

Maladie mentale : Choc post-traumatique

Messages : 27

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse:

MessageSujet: Re: William Ward, cauchemar éveillé ou triste réalité?   Mar 15 Déc - 20:54

Merci à tous pour vos bons mots! Je dois m'aventurer plus en profondeur dans les mécaniques du forum, mais je crois que je vais me plaire énormément!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dakota Earnshow

avatar

Maladie mentale : Phobophobie

Messages : 481

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 1850 rubz

MessageSujet: Re: William Ward, cauchemar éveillé ou triste réalité?   Mar 15 Déc - 21:08

Comme tu l'as compris, je suis l'un de tes nouveaux "compagnons de route" (je redis pas bienvenu parce que c'est un multicompte Rolling Eyes ). Comme nous devions poster pour le calendrier de l'avent mais qu'on ne pouvait pas prendre éternellement notre petit déjeuner, on t'a fait arriver inconscient. Tu peux te réveiller quand tu veux, on te veille religieusement -ou presque.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: William Ward, cauchemar éveillé ou triste réalité?   

Revenir en haut Aller en bas
 
William Ward, cauchemar éveillé ou triste réalité?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hypnose : l'Exil :: Avant le grand saut :: Présentation :: Personnages validés-
Sauter vers: