AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerboutiqueConnexion

Partagez | 
 

 Poufsouffle et fières de l'être !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Selene Nymphadora

avatar

Maladie mentale : TOC des épouvantails

Messages : 582

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 1062 rubz

MessageSujet: Re: Poufsouffle et fières de l'être !   Jeu 5 Nov - 18:13

La chair de sa meilleure amie était étrangement attirante. Elle savait que c’était mal, son instinct lui soufflait que ce n’était pas naturel, mais… juste un petit bout ? On ne dit pas que le meilleur moyen de résister à une tentation, c’est d’y succomber ? Malheureusement, ses dents hypertrophiées claquèrent dans le vide. Anastasia la repoussait avec gentillesse mais fermeté.

- Oh, désolé-désolé-désolé, s’exclama brusquement Selene d’une voix plus grave en réalisant ce qu’elle avait tenté de faire.

Son aînée venait d’enfourner elle aussi son bonbon. Horrifiée, la rouquine croyait qu’elle s’étouffait. Elle essaya de se lever, mais forcément sa ceinture la retint. Elle se détacha alors, la panique reléguant au second plan ses envies de chair fraîche, mais la dépendante affective courait déjà partout en hurlant qu’elle avait chaud. Ce fut alors le début d’une véritable catastrophe. Anastasia était intenable, changeait d’activité toutes les cinq minutes, hurlait, bousculait, agaçait… un véritable enfant hyperactif. Désemparée, la toquée assistait à ce spectacle, debout, cherchant simplement à balancer un ou deux coups de dents quand le pouvoir du bonbon reprenait le dessus et qu’un bout de chair passait à portée.

Fort heureusement, le dragon ne pouvait pas être perturbé par l’enfer qui régnait dans la cabine. Néanmoins, l’unique hôtesse de bord et les rares autres passagers étaient débordés et agacés. Ça sautait, ça écrabouillait une orange, ça balançait les pièces de puzzle, ça grimpait sur le porte-bagage… finalement, en désespoir de cause, la jeune sorcière qui avait d’abord essayé de tempérer la trentenaire par des présents usa d’un sortilège pour la clouer – avec Selene qui représentait toujours un danger potentiel – sur son siège. L’hôtesse de l’air éreinté essayait tant bien que mal de réparer les dégâts tandis que la galloise, bien que gênée, ne pouvait s’empêcher de rire en voyant son amie immobilisée s’agiter en vain. Elle avait toujours envie de viande bien fraîche, mais il n’y avait rien à sa portée, alors elle était contrainte de réprimer ses pulsions contre nature.

De cette façon, le voyage parut alors beaucoup plus long que prévu. La toquée se fit la réflexion qu’Halloween avait toujours la fâcheuse habitude de frapper quand ça ne convenait pas… la dernière fois, le gosse grimé en joker s’était présenté alors qu’ils essayaient de récupérer l’ombre de Léorio. Léorio… que devenait-il d’ailleurs ? Il était bizarre, mais pas mauvais et ça, c’est rare. Pour un voyageur en tout cas. Il l’a prenait pour un ange non ? Dans un sens, ce sont ses paroles qui avaient donné courage à la rouquine. Le courage de devenir la protectrice et de ne plus être la protégée.

Par les hublots, le ciel virait lentement vers le orange, puis vers un rouge flamboyant qui donnait une découpe sanguinolente aux monts arides qu’ils étaient en train de survoler. C’était la toute première fois que Selene voyait la partie est du continent imaginaire ; elle regrettait de ne pas pouvoir coller son nez au hublot pour embrasser ce nouveau paysage.

- Si vous plaiiiit, elle essayait de prendre sa voix la plus douce possible en dépit de sa mâchoire déformée, est-ce que je pourrai juste avoir les bras libres pour lire une brochure ?  

La sorcière hésita mais, consciente de n’avoir aucune réelle autorité pour priver deux passagers de leur liberté de mouvement, elle leva le sort qui pesait sur l’adolescente, ainsi que sur son aînée, qui semblait s’être enfin calmée. Pour résister à l’envie dévorante de se jeter sur quelqu’un, la galloise sortit de son sac une nouvelle boîte de viande séchée qu’elle proposa de partager avec Anastasia, et attrapa un dépliant touristique de la région.

Elle apprit que Kephren était une ville figée dans le passé, un peu comme les vieilles cités égyptiennes, pratiquante de nombreux rituels et cultes anciens. On ne parlait pas de la pauvreté omniprésente, ni de la sévérité de la milice, mais on ventait la « protection » du gardien de la tour de l’Orgueil. Pour quelqu’un comme elle qui connaissait Dreamland depuis un moment, Selene redoutait que la métropole du désert ne soit pas aussi hospitalière que ne l’annonçait la brochure mais dans tous les cas, elle ne venait pas en vacances. Hormis Kephren, le dépliant évoquait une ou deux minuscules villages accrochés aux côtes, vivant de la pêche et du commerce maritime avec Sextus. Il était également fait mention de sites « touristiques » : de vieux bâtiments, souvent de vieux temples oubliés, des mausolées, des cryptes ou des pyramides. Tous partiellement en ruines – bien sûr – mais sur lesquels on racontait encore de vieux mystères que seuls quelques archéologues intrépides pourraient percer.  

La nuit était tombée quand la rouquine reprit enfin son apparence normale, non sans un soupir de soulagement. Leur point d’arrivé ne devait plus être très loin. L’air amusée, elle se pencha vers Anastasia pour lui murmurer à l’oreille :

- Je crois qu’on va être bannies de cette compagnie.

Selene & Anastasia : direction Kephren
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Poufsouffle et fières de l'être !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hypnose : l'Exil :: Continent Imaginaire :: Gloutoniskaïa-
Sauter vers: