AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerboutiqueConnexion

Partagez | 
 

 Julian McMorre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julian McMorre

avatar

Maladie mentale : Peur des convenances, normes et des règles.

Messages : 462

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 161 rubz

MessageSujet: Julian McMorre   Sam 26 Juil - 20:29


Nom : McMorre
Prénom : Julian
Age : 26

Physionomie :

De physionomie plutôt banale, très commune...
Sa personne a les cheveux bruns foncés, mi long. Une légère barbe taillée reste tout le temps accroché à son visage.
Par ailleurs ce dernier est bien blanc, dans le sens où moins il voit le soleil, mieux il se porte, et par conséquence, être bronzé n'est pas chose qu'il risque énormément, comme le reste du corps en vérité...
Comment est-il me direz-vous, mis à part sa pâleur ? Et bien relativement maigre, sans vraiment avoir du ventre, pas encore en tout cas. L'avantage de la jeunesse de pouvoir manger sans grossir pour un sous. Pour la taille, le mètre quatre-vingt un est de rigueur.
Pour le reste, rien qu'il puisse être nécessaire de signaler...

Vêtements :

Il faut avouer que le style est assez... particulier. Et surtout issu directement de l'étrange phobie de ce jeune homme.
En effet, afin de ne pas correspondre à la norme, il ne saurait porter autre chose que sa cape à capuche noire, normalement (enfin, lui et les normes...) toujours fermée afin que nul ne puisse voir si Julian répond à une quelconque norme vestimentaire, de près ou de loin.
Si vous avez la chance de le voir sans, la probabilité de voir quelque t-shirt à l'image humoristique, ainsi qu'un pantalon court sera assez élevé, bien qu'il n'y a aucun style qui puissent le définir réellement... Ce serait rentrer dans une norme, et cela ne lui est absolument pas concevable (oui, même rentrer dans sa propre règle qui est de porter sa cape lui est insupportable).

Signe Distinctif :

La cape en elle-même n'est-elle pas un signe distinctif. Il faut tout de même signaler qu'à l'intérieur de la cape est noté le maximum possible de décimale du nombre Pi, ainsi que la fameuse phrase permettant de retenir un grande partie du début de celui-ci.
Mis à part cela, on peut trouver dans la paume de la main gauche un point tatoué, un simple point de 2mm de diamètre, et dans la main droite, un infini, de 8mm de long.



Psychologie :

De par sa maladie mentale, sa psychée est totalement détraquée...
On peut cependant dire que Julian réfléchi, trop, tout le temps, et à tout...

Ne voulant pas rentrer dans les normes, il préfère si possible parler le moins possible, et être à l'écoute, toujours à l'écoute, peser le pour et le contre de toute chose.

De fait, ses réflexions l'ont amenées à estimer que tous les états émotionnels sont présent à la fois chez lui et à n'exprimer que peu d'émotions, le calme étant de rigueur. Malgré tout, il a conscience que ses crises d'angoisses sont bien plus actives que le reste, crises lui faisant de fait exprimer clairement quelques émotions de peur...

Et c'est ainsi que la boucle est bouclé chez lui. Une crise d'angoisse signifiant éprouver un sentiment, ce qui le fait rentrer dans la norme d'être Humain, qui de fait lui accentue sa crise d'angoisse, et ainsi de suite...

Qualités :

A t-il réellement une qualité en soi...?

Si l'on considère que pratiquement tout donner pour les autres en est une, alors oui... (Faut pas croire mais la norme, c'est penser à soi d'abord - alors autant faire l'inverse.) Cela va de pair avec l'empathie, bien que Julian soit assez mauvais à ce petit jeu là. Disons plutôt qu'il aimerait l'être.

Plus concrètement, la sympathie et l'ouverture d'esprit peuvent aussi être cités comme qualités de sa personne. Quant au calme, cela a déjà été dit. Enfin, calme mais seulement dans une certaine mesure. Ah ! Cela fait au moins un défaut.

Mais sérieusement, une liste n'a pas d'importance chez lui ; il n'a pas tendance à se prendre le chou pour grand chose mit à part ce qui touche à son petit problème mental. Il tend à rester naturel au possible, juste lui... (la convenance dans la société, c'est bien de tromper son monde et d'avoir un "masque" non ? ben voilà, sa phobie règle ce soucis.)

Défauts :

Cela a certainement été deviné mais le calme dont il fait preuve a tendance à pouvoir se mouvoir en colère, parfois, enfin, parfois beaucoup, même un peu souvent lorsque quelque chose le contrarie trop...

La difficulté à faire preuve d'empathie (bien qu'il en veuille et y arrive dans une certaine mesure) est qualifiable sans problème comme défaut. Cela couplé à sa phobie et son naturel, cela donne peut être un franc parlé un peu trop... franc... mais pas tant que ça ! Sinon ce serait une norme de non-norme, et ça lui serait compliqué à gérer.

Après, tout comme les défauts, dieu seul sait combien il peut en avoir ! Comme tout bon être humain normal (bon ça par contre, il ne faut pas vraiment lui dire, il pourrait... s'énerver très légèrement..?).


Maladie Mentale : Phobie spécifique des normes, convenances et autres formes de règles.

S'il a le malheur de trop rentrer dans des schémas, et qu'il n'y ait pas préparer, attendez vous à une crise d'angoisse. Même sortir de la norme signifie pour lui rentrer dans une norme de non-norme, puisque cela suit une règle. C'est la boucle qui boucle et qui lui promettent des crises d'anxiété régulières.
Heureusement, il a été capable de se contrôler un minimum, et arrive à supporter certaines normes, dans une certaine mesure, comme porter des vêtements.
Sa méthode pour lutter contre cette phobie : après la première boucle, renoncer à contre-normer la norme, et se concentrer sur le fait que la chose est issue de son choix propre, et uniquement son choix, pas un choix issu des convenances et des règles de vigueur, être "lui".


Karma : Ce qui se rapprocherait le plus pour lui, ce serait certainement la neutralité, bien qu'il puisse passer dans tout autre camp au gré des envies. Surtout que cette histoire d'être normal, et d'avoir un karma comme tout le monde, ça le stress énormément...

Histoire :

Julian est né il y a maintenant 26 ans une petite ville plus banale que banale, dont il ne servirait à rien de donner le nom puisque vous ne le connaîtriez pas.

Par ailleurs, sa famille elle-même est d'une banalité affligeante, suivant encore et toujours les règles, ne sortant jamais d'aucune norme que ce soit.

Et cela a duré de nombreuses années, tout étant normal, rien ne sortant jamais de l'ordinaire dans sa vie, que ce soit l'école (même ses notes étaient dans la moyenne ; normales ; ordinaires.), les sorties en famille (les pique-niques classiques, les parcs classiques ...etc...), ou tout autre chose comme le style vestimentaire (classique.)... Par ailleurs, un événement particulier comme une fête ? Attention aux convenances ! Il y en a, et il ne faut pas les ignorer !

Ce n'est qu'au lycée, vers ses 16 ans, qu'il a commencé avec la maturité (mentale – on sait tous que les garçons deviennent réellement matures tard) à réfléchir aux diverses choses qui l'entourent, ainsi qu'à son mode de vie, du moins celui imposé par sa famille, et c'est vers cette époque qu'ont commencé à apparaître les premiers symptômes de sa maladie.

En effet, à réfléchir, et puis parce qu'à l'adolescence on rejette tout, il a rapidement décidé de faire uniquement ce qu'il avait envie, estimant sa vie sans cela totalement ennuyante et normale. Cela a commencé par l'habillement, puis les notes (préférant certaines matières à d'autres), ainsi que ses projets futurs. De par son comportement lui-même, il montrait qu'il rejetait en partie les règles et convenances données...

Mais même si cela pu effrayer au début sa famille, ceux-ci lui donnèrent ensuite de nombreux félicitations pour avoir agit « normalement », comme tout jeune de son âge, dans sa rébellion face à la société. Ce fut la goutte d'eau faisant déborder le vase. Que tout soit normal, tout le temps, l'avait rendu progressivement acariâtre à toute forme de norme, convenance et règles, lui provoquant maintenant de légères crises de stress, et plus souvent encore lorsqu'on lui rappelait celles-ci.

Pour l’achever ? Penser que malgré qu'il puisse agir selon ce qu'il désire, ses désirs sont peut être issus de l'apprentissage des normes elles-même ; et qu'il suivait donc les normes ! Le jour où il pensa cette hypothèse , il fit une crise de panique telle qu'il fut interné pendant 1 mois environ pour repos forcé, et bourré aux médicaments. Durant cette période, sa seule activité fut de travailler mentalement sur ses rêves, à tenter de s'en souvenir, de les rendre plus précis au réveil, voir à tenter d'agir à l'intérieur de ceux-ci. Au moins, il n'y a pas de règles dans un rêve, et cela lui faisait du bien...

C'est 1 semaine après ses 18ans, et son bac en poche, qu'il eu une nouvelle crise, bien que plus courte. Il venait d'annoncer qu'il allait quitter le foyer familial, pour vivre sa vie hors de ces normes et convenances le débectant, ce à quoi ses parents lui répondirent, heureux, qu'ils étaient fiers de lui, que comme tout jeune, il prend son envol. Le premier coup parti tout seul, un coup de chaise en plein visage de son père pour être plus précis. Il en avait marre, complètement marre, et il battit ses parents jusqu'à les envoyer à l’hôpital. Mais même ainsi, ils ne lui reprochèrent rien, le défendant face à la police, comme quoi il était normal de se rebeller un peu, et qu'ils l'aimaient.

Il y a maintenant presque 10ans qu'il n'a plus voulu prendre de nouvelle d'eux, s’exilant le plus loin possible dans le pays pour finir par travailler en temps que Vacataire puis Maître de cérémonie d’obsèques dans des pompes funèbres. Après tout, travailler aux pompes funèbres n'est pas commun. Il a même réussi à s'adapter aux convenances de ce travail (comme le costume, ou la répétition obsèques après obsèques du travail à effectuer), peut être les seules et uniques qu'il soit capable de supporter, dû certainement au fait qu'il aime faire ce job.
Sa maison, elle, n'est qu'une cabane dans les bois, en haut d'un très vieil arbre, et son moyen de déplacement absolu, une trottinette. Pour peu qu'il ne puisse utiliser cette dernière, il utilise des rollers. Marcher serait trop normal (sauf quand il travaille).

Toutefois, ses crises n'ont pas pour autant stoppées, et se sont transformées en une phobie spécifique assez grave et handicapante (hors du boulot donc), n'arrivant pas à se détacher de cette idée obsédante de ne pas vouloir suivre les normes et les règles. C'est par ailleurs durant ces années qu'il a acquit sa fameuse cape, afin de ne ressembler à personne. On peut aussi signaler qu'il a essayé d'aller voir un psychologue. La réaction dès la première (et dernière) séance a été assez extrême, réagissant au fait que, comme quelqu'un de « normal », il a des problèmes et cherche à soigner ces derniers chez un psychologue. Pour tenter de se contrôler, il a couru jusqu'au lac le plus proche sans jamais se stopper et s'est jeté dedans en espérant se calmer, ce qu'il réussi à faire au bout de 8h dans l'eau.

Dans tous les cas, sa vie de tous les jours lui est assez difficile, principalement le passage du métro. Prendre le métro lui est obligatoire, sans quoi il se serait débrouillé pour esquiver, et est faire les choses comme tant de monde, cela est si normal, qu'il est obligé de mettre sa capuche, fermer les yeux et écouter de la musique (attention, jamais de la musique récente, souvent des artistes peu connus jouant de la musique de genre médiéval), calculant le moment de sa descente avec les arrêts et secousses que sa rame fait.

Ce n'est cependant pas toujours aussi « simple ». Par exemple, il y a peu, une espèce d'extrémiste religieux l'a agressée (du moins selon lui) alors qu'il rentrait du travail, le traitant de satanique avec sa cape, et qu'il devait se repentir à tout prix. Et si il y a bien une chose où les règles et normes sont totalement présentes, c'est dans la religion. Le déchaînement de violence verbale envers cette folle choqua tellement qu'il écopa d'une journée au poste de police, et que la plupart des gens présents finirent par aller consulter au moins une fois un psychologue dans leur vie pour évoquer ce qu'ils avaient entendu.

Pour finir, on peut signaler que depuis la fin de son premier internement, il n'a jamais stoppé d'essayer de contrôler ses rêves, ou tout du moins de travailler sur le souvenir de ceux-ci. Ce n'est pas pour rien qu'il a des tonnes de piles de feuilles avec le récit de ses souvenirs de rêves (piles sur lesquelles il dort, il serait en effet trop normal de dormir dans un lit comme tout le monde). C'est aussi à travers ce travail, et à cause de sa phobie, qu'il fini, il y a peu, par réussir un soir à contrôler complètement ses rêves, à s'échapper totalement de la réalité, et s'éveiller par conséquent à Dreamland.


Vos antécédents Dreamlandiens : Aucun
Méthode d'introduction : Voulant échapper à la norme absolue, vivre dans le monde tel qu'il est, le monde réel, il a fini par passer le cap à partir de rêves lucides... En effet, quoi de moins normal que de vivre hors du réel...? Peu de chose !



Multicompte : Aucunnnn
Age : 24 balais !
Nom de l'avatar : Mec trouvé sur google monté avec un fond d'écran de forêt...? je ne saurais mieux dire...
Comment avez vous connu le forum : Une admin qu'à pas arrêté d'en parler jusqu'à ce que je m'y mette !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dakota Earnshow

avatar

Maladie mentale : Phobophobie

Messages : 481

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 1850 rubz

MessageSujet: Re: Julian McMorre   Sam 26 Juil - 20:48

J'veux pas d'toi ici ! Casse-to... hum... non en fait reste. J'vois que tu as des reins.  Rolling Eyes

Alors, alors, alors... comme tu l'as probablement compris sur IRC : tu es validée ! Tu rejoins la joyeuse troupe des clandestins et écope à ton passage à Dreamland du pouvoir suivant :

Un peu de tenue ! :
Ta garde-robe s'adapte automatiquement à la situation pour que tu ais l'air toujours socialement correct. Peu importe ce que tu portais initialement, ou si tu ajoutes des couches, tout vêtement enfilé sera modifié en ce sens.


Tu n'as plus qu'à ajouter ce pouvoir à ta fiche personnage (après l'avoir généré depuis ton profil si ce n'est déjà fait) et créer un topic à ton nom dans la partie bourses & sac-à-dos (où son utilité est expliquée en post-it).

Suite à ton assoupissement tu te réveilleras dans une ruelle d'un quartier mal famé d'Elipse, ville qui ressemble étrangement à San Francisco malgré des différences flagrantes (le pont du Golden gate est bleu, etc...), avec comme unique possession les vêtements que tu portais. Plus de portefeuille, plus de montre, plus rien... mis à part un compagnon dont le visage ne t'est pas inconnu...

PS : tu peux ouvrir le bal si Tita fait sa feignasse... **sifflote**

_________________



Dernière édition par Dakota Earnshow le Sam 26 Juil - 20:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sydney Miles

avatar

Maladie mentale : Paranoïaque

Messages : 603

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 1049 rubz

MessageSujet: Re: Julian McMorre   Sam 26 Juil - 20:49

Hi. 'sup ?

J'ai entendu dire que tu voulais savoir comment je trouvais ton perso, eh ben j'vais t'dire, mon p'tit Billy : J'aime beaucoup !
Déjà, la maladie m'a fait rire (et a bien fait réfléchir la partie encore non-débile de mon cerveau) mais c'est l'avatar qui m'a achevé xD

En tout cas, l'histoire est bien sympa et colle bien avec le personnage et l'idée qu'on se fait de lui ; je suis pressé de voir ce que ça va donner en RP. A bientôt peut-être !

- signé : le grincheux de service.
pirat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melena Autumn

avatar

Maladie mentale : Thanatophobie

Messages : 1512

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 2173,5 rubz

MessageSujet: Re: Julian McMorre   Sam 26 Juil - 20:56

Pas de jaloux : je te souhaite aussi la bienvenue Wink

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dakota Earnshow

avatar

Maladie mentale : Phobophobie

Messages : 481

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 1850 rubz

MessageSujet: Re: Julian McMorre   Sam 26 Juil - 20:58

Mouais fait gaffe, je t'ai à l'oeil...  Suspect 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Anderson

avatar

Maladie mentale : Thermoréactif

Messages : 442

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 504 rubz

MessageSujet: Re: Julian McMorre   Sam 26 Juil - 21:01

Bienvenue dans le monde des gens pas très normaux! (oui oui je sais ...)

Franchement j'adore ton perso et ce que je vois de ton écriture, et je pense que ça promet des posts très intéressants.

Au plaisir de suivre tes premiers posts ici et peut-être de se croiser en RP? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melena Autumn

avatar

Maladie mentale : Thanatophobie

Messages : 1512

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 2173,5 rubz

MessageSujet: Re: Julian McMorre   Sam 26 Juil - 21:06

=) ...

J'ajouterai que je n'avais pas fais attention que vos fiches étaient liées avec Esther ahah, bien trouvé !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Anderson

avatar

Maladie mentale : Thermoréactif

Messages : 442

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 504 rubz

MessageSujet: Re: Julian McMorre   Sam 26 Juil - 21:10

Pareil! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian McMorre

avatar

Maladie mentale : Peur des convenances, normes et des règles.

Messages : 462

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 161 rubz

MessageSujet: Re: Julian McMorre   Sam 26 Juil - 21:16

Je sens que je vais m'éclater avec vous tous :3

Surtout avec un pouvoir comme celui-ci pour commencer. Je n'ai pas fini de me prendre la tête tout seul à enfiler cape sur cape, si t'en est que j'en trouve, et à faire que cela ne mène à rien d'autre que l'activation de ma pitite capacité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Brooks

avatar

Maladie mentale : Trouble dissociatif de la personnalité

Messages : 701

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 2121 rubz

MessageSujet: Re: Julian McMorre   Dim 27 Juil - 10:15

Bienvenuue homme à la capuche Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exil.hypeforum.net/t97-james-brooks
Julian McMorre

avatar

Maladie mentale : Peur des convenances, normes et des règles.

Messages : 462

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 161 rubz

MessageSujet: Re: Julian McMorre   Dim 27 Juil - 11:07

James Brooks a écrit:
Bienvenuue homme à la capuche Very Happy
Mouai, vu le pouvoir que j'ai chopé, ça va être hard de me trouver une capuche à nouveau !

Mais merci ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Martins

avatar

Maladie mentale : Troubles dissociatifs de la personnalité

Messages : 1244

Feuille de personnage
Sac à dos:
Pouvoirs:
Bourse: 2268 rubz

MessageSujet: Re: Julian McMorre   Dim 27 Juil - 11:18

Julian McMorre a écrit:
vu le pouvoir que j'ai chopé, ça va être hard de me trouver une capuche à nouveau !

... va voir des esquimaux ?  Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exil.hypeforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Julian McMorre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Julian McMorre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hypnose : l'Exil :: Avant le grand saut :: Présentation :: Personnages validés-
Sauter vers: