AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerboutiqueConnexion

Partagez | 
 

 Les Monts Arides

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Marchand de sable

avatar

Messages : 355

MessageSujet: Les Monts Arides   Mar 26 Avr - 12:11

Dardant le ciel irradié par un soleil de plomb, les Monts Arides étirent une barrière qui sépare la mer de sable de la région d'Entrerive. Plus d'un voyageur a été piégé par ses pics nus et tranchants, cuits par les rayons ardents qui bombardent les versants arides et abrupts. Il n'est pas rare de croiser, au pied des montagnes ou bien reposant sommairement sur un petit plateau effrité, des restes de squelettes humains blancs et secs. Il ne sera pas non plus exceptionnel de voir des formations de vautours étrangement gros tournoyer au dessus de votre tête lors de vos escapades audacieuses.
Cette région fait néanmoins les délices des escaladeurs en herbes rêvant d'un remake de Cliffhanger ; d'autant plus qu'une rumeur prétend que ceux qui parviendront au sommet recevraient une récompense exceptionnelle.

Quitte à se rendre dans les Monts Arides, autant savoir que pour survivre à la chaleur impitoyable du Soleil il faudra, durant les heures de zénith, se réfugier dans le gruyère de galeries et de tunnels qui les percent. Ces abris pourraient receler toutes sortes de choses, des ours roses aux filons inespérés de kryptonite. Quoiqu'il en soit, ne vous y perdez pas car ils sont aussi l'endroit où se regroupent animaux et créatures qui ne supportent pas de sortir pour finir en barbecue.

La nuit, les Monts Arides deviennent une région peut-être plus hostile encore : la chaleur, glissant sur la roche sèche, s'échappe très vite et la température chute rapidement de plusieurs degrés. Lorsque la Lune est présente, elle illumine de sa lumière laiteuse les faces nues des versants, mettant en avant des reliefs et des ombrages terrifiant. Tous les habitants des montagnes, jusque'alors réfugiés dans la fraîcheur des cavernes et galeries, sortent vivre leur liberté nocturne et parmi eux, il n'y a pas que des animaux aussi sympathiques que les fennecs. Bruissements d'ailes, crissements de griffes sur la pierre, feulements et cris caractéristiques seront donc les instruments principaux de la symphonie qui enveloppe la région une fois la nuit tombée. Certains professionnels aiment à y venir dans ces moments là car on peut y dégoter des créatures rares qui font un malheur au marché noir... ou dans des zoos. Pour les autres, une longue liste de précautions ne sera pas superflue.

Depuis l'exil des voyageurs, on a remarqué que la chaleur diurne s'était accrue. Craquelés par le soleil brûlant, des pans entiers de montagne se détachent à la moindre pression supplémentaire. Certaines personnes s'étant bon gré mal gré engagées sur les sentiers arides se seraient même embrasées après s'être trop longtemps exposées. Les seuls instants de répits, hors des cavernes, sont les jours imprévisibles où les énormes nuages pluvieux nés dans la région d'Entrerive sont poussés par le vent jusqu'au-dessus des monts désertiques. Ces instants demeurent cependant de courte durée car le phénomène, de faible ampleur, est très vite dominé par la chaleur ambiante qui reprend ses droits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Monts Arides
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hypnose : l'Exil :: Continent Imaginaire :: Les Monts Arides-
Sauter vers: